Avec une maturité technique indéniable et reconnue après plusieurs années d’expérience, Eco-Tech Ceram propose des solutions validées, éprouvées dans l’industrie et unanimement reconnues.

Tegulys

Tegulys, fabriquant de tuiles et briques en Haute Corrèze, a besoin de chaleur pour alimenter son séchoir et sa cuisson. Or, plus de 50% de la chaleur consommée dans le four de cuisson est perdue. Avec l’Eco-Stock®, il est possible de capter et stocker la chaleur fatale du four de cuisson afin de la valoriser, au moment souhaité, dans le séchoir et la chambre de précuisson.

Conscientes de la rentabilité économique et environnementale d’un tel projet, la région Nouvelle Aquitaine ainsi que l’ADEME ont subventionné une partie de l’infrastructure. Notre réseau de partenaires a ensuite permis à Tegulys de financer le reste de l’infrastructure via un crédit-bail.

« Nous sommes le premier site industriel à avoir accueilli la solution Eco-stock® développée par la société Eco-Tech Ceram. La confiance et le soutien de la Région Nouvelle Aquitaine ont été déterminants pour valider le bien-fondé de cette solution et l’adapter sur mesure. Finalement, nous sommes doublement satisfaits : la solution Eco-Stock® permet d’améliorer l’efficacité énergétique de la cuisson mais également d’augmenter notre capacité de production. »

Nicolas Ducrot, PDG de Tegulys

« Les travaux réalisés avec Eco-Tech Ceram nous ont permis d’identifier et de prioriser plusieurs solutions de valorisation de chaleur fatale : pour le séchage des boues, pour la production de vapeur, d’eau chaude et d’électricité. Eco-Tech Ceram apporte également un réseau de tiers financeurs et des solutions de financement. Le 1er Eco-Stock a été mis en service en avril 2022 sur le site de Dunkerque. »

– Thierry Poirier, Responsable du département Energie, ArcelorMittal France

«  Grâce à sa solution Eco-Stock, Eco-Tech Ceram va nous permettre de récupérer la chaleur fatale des six fours du site de Pontigny et de valoriser cette chaleur perdue dans nos séchoirs. Cela nous permettra ainsi d’éviter toute consommation de gaz au niveau des séchoirs et d’économiser 450 tonnes de CO2 par an.  »

– Robert Lacroix, Directeur du Développement Durable, Wienerberger France

Toutes nos références